Cours Torah

Beit Midrash Francais Torat Moshe

Cours Torah Israel en français


Jewish Judaism Juif

בע"ה


Chers amis et élèves membres du Beit Midrash « Torat Moshe »,


Je voulais vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pessah, Fête de l’épanouissement personnel en Israel, du renouveau juif dans une vraie liberté.
 
Continuons à nous poser les bonnes questions, à demander, expliquer et apprendre,
pour devenir plus sage et appliquer tout ce que nous avons appris ensemble
Que Dieu bénisse notre œuvre, et protège nos familles. Amen

 
Affectueusement
Rav Prosper Avraham Ben Nissim Abitbol
Rosh Beit Midrash francais, Tel-Aviv

PESSAH 2014/5774

La pensée juive privilégie le bien-être, l’essence et non l’apparence, l’être plutôt que l’avoir, le dialogue plutôt que la confrontation, l’amour et l’amitié. Etre juif aujourd’hui exige de changer la vision que nous avons de nous-mêmes. Parce que le temps de l’exil est derrière nous, nous devons retrouver notre spécificité identitaire en « sautant » comme le signifie le mot Pessah sur la référence historique d’une communauté de destin pour se référer enfin à une communauté fière de son devenir sur sa terre promise, unie sur des objectifs de progrès et d’humanité conformément à la mission que nous avons acceptée au pied du mont Sinaï. 

À chaque génération nous devons nous voir et nous montrer comme si nous-mêmes étions sortis d'Égypte en nous libérant entre autres de toute aliénation, en rejetant le culte de la performance individuelle lui préférant la complémentarité, en abolissant l’idolâtrie de l’efficacité et l’obsession de la réussite professionnelle.

Le mois de Nissan est connu dans la Kabalah pour être le temps de la parole et c’est ainsi que Pessah signifie la bouche (PE) qui récite (SSAH) la Haggadah, une bouche qui s’ouvre pour dire la bonne parole en opposition a PARO le pharaon qui signifie une bouche (PE) maléfique(RA). Refaire l’histoire pour faire émerger de l’obscurité la lumière comme dit le Zohar, rendre beau ce qui est moche, transformer le handicap en moteur de vitalité et c’est ainsi que nous avons donné au mouton, idole des égyptiens lors de notre libération de l’esclavage (mois sous signe du bélier) son sens premier d’animal créature de Dieu, qui ne remplace plus le divin et devient l’agneau pascal symbole du rapprochement (Korban) a l’Eternel sauveur d’Israël. Le Seder nous apprend à reconnaitre les étapes existentielles en nous signalant que les énergies nécessaires à notre équilibre sont en nous et que dans la cellule familiale notre épanouissement arrive à son aboutissement.

La liberté s’acquière et c’est pour elle que nos pères ont crié haut et fort notre révolte face à la soumission, contre toutes les sortes d’esclavages modernes ou anciens pour une justice sociale et la préservation de la vie et de l’environnement. En répondant aux questions juives posées par les quatre fils de la Haggadah réunis autour d’un bon repas arrosé d’un bon vin (les 4 verres) accompagné des fameux 3 mets traditionnels représentés par l’ Agneau Pascal (Pessah), le pain azyme (Matsa) et les herbes amères (Maror) nous redessinons les contours de notre identité dans la joie et la bonne humeur dans les règles de l’art pour l’amour de Dieu et pour, comme le clame la nouvelle génération, être bien dans sa tête !

Rav Prosper Avraham Ben Nissim Abitbol

Le Seder de Pessah dévoile les secrets (Sod) d’une liberté méritée et analyse par allusions (Remez) le cheminement intellectuel et spirituel de la constitution de l’identité juive.
Comprendre et examiner le récit de la Haggadah en se référant aux quatre niveaux de compréhension possibles de la Torah révèle aux hommes qui s’interrogent sur leur identité juive une sagesse millénaire et des ordonnances pour progresser en conscience.
Rappeler le vécu de nos ancêtres permet de graver dans notre mémoire les épisodes de l’histoire de notre peuple, et raconter ses péripéties revient à dire notre rapport à ce destin singulier. Le comportement extraordinaire de nos patriarches nous a, non seulement servi d’exemple, mais aussi forgé nos caractères et inspiré notre mode de vie tant au niveau individuel que collectif. Le soir du Seder de Pessah est pour nous tous le moment où chacun peut renaitre à nouveau, l’instant béni pour retrouver en nous cet enthousiasme qui nous vient avec le gout des nouveaux départs. Au-delà du sens littéral du texte de la Haggadah, cet évènement fait allusion au miracle de la naissance de l’homme là où la sortie d’Egypte représente la matrice de la mère génitrice alors que la traversée de la mer rouge raconte l’accouchement de l’être juif et la formation de la nation d’Israël.


 

 

       ------                *         Torah 9h15       *    Guemara 9h15  *       ---------         *        Halaha 9h15       *       --------------        *     kiddouch 10h30

Chaarit 6h30          *        Chaarit 6h30   *      Chaarit 6h30    *       Chaarit 6h30         *      Chaarit 6h30  *         Chaarit 6h30    *          Chaarit 7h30

MINHA suivi de Arvit (30min avant Plag)

             ------           *    *  TOUS LES MERCREDIS SOIRS Pensee juive 20h15    *       *     -----------

Dimanche    *      Lundi    *      Mardi    *     Mercredi      *      Jeudi    *     Vendredi     *       Samedi